Tu as le droit de ne pas aimer être enceinte.

Je vois aussi trop souvent des commentaires critiquant une personne enceinte qui exprime ne pas aimer la grossesse ou certains de ses aspects.

Tu as le droit de ne pas aimer être enceinte.

Peut-être que j’écris ceci pour valider mes sentiments présentement (allo le troisième trimestre)… mais je vois aussi trop souvent des commentaires critiquant une personne enceinte qui exprime ne pas aimer la grossesse ou certains de ses aspects. Notre société doit réaliser que porter un bébé pendant 9 mois (parfois plus!) n’est pas facile pour tout le monde et que même si tu es extrêmement reconnaissante de pouvoir porter la vie, il est légitime de tout autant détester le processus.

Et tu sais quoi? Tu as le droit et tu n’es pas seule!

Trop souvent, les futurs parents ne savent pas à quel point la grossesse peut être difficile. Dans les médias traditionnels, la grossesse est souvent illustrée comme entièrement positive, voire magique. Effectivement, les aspects réalistes qu’impliquent une grossesse sont rarement mentionnés, comme par exemple les hémorroïdes qui peuvent se pointer.

L’idée préconçue que tout le monde aime la grossesse et que c’est facile à vivre créer un sentiment de honte et de solitude face aux difficultés que plusieurs personnes vivent lors de ce période. Dans les faits, du moins ce que je constate avec la plupart de mes ami.e.s et de mes client.e.s, la majorité des personnes enceintes trouvent la grossesse vraiment, vraiment difficile, et elles ont peur d’en parler. Pourtant, il ne devrait pas exister de tabou ainsi entourant ce sujet (ou n’importe quel autre sujet d’ailleurs).

Normalisons le fait de parler ouvertement de notre parcours et de partager les hauts, comme les bas, avec les personnes qui nous sont chères ou encore de simples connaissances. Par contre, il est primordial de garder en tête que chaque expérience est unique comme la perception qu’on décide d’avoir de celle-ci. Donc, il n’est pas nécessaire de semer la peur si on a vécu une expérience particulièrement difficile. Partager son expérience, sans nécessairement chercher à prédire celles des autres ni à généraliser abusivement l’ensemble des grossesses, peut être libérateur pour vous et aussi afin d’exposer les possibilités. Plus nous le faisons, plus que nos proches auront des d’attentes réalistes à ce sujet.

Il est aussi important de noter que TOUT LE MONDE a le DROIT de ne pas aimer sa grossesse, mêmes les personnes ayant tellement désiré être enceinte et/ou ayant eu beaucoup de difficulté à concevoir leur enfant et/ou ayant vécu une ou plusieurs fausses couches.

Vos émotions, négatives comme positives, sont tout à fait valides.

Kaella

Doula Gatineau Kaella

Categories

Subscribe To My Newsletter

No spam, notifications only about new posts, updates and relevant information.

POPULAR POSTS

Sac d'accouchement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts

Manifeste du mouvement naissances humaines

Ma maternité, c’est ma terre, mon terrain à moi!

À tous ceux et celles qui souhaitent participer à la mise en place d’une nouvelle vision des naissances humaines ainsi qu’à la mise en place du nouveau paradigme des naissances